communiquer :
pour ?... quoi ?

le 5 janvier 1999
avec jean-baptiste favatier,
consultant en communication

 

Ce constat est devenue classique : nous vivons dans une société de communication. Le paradoxe réside dans la difficulté que l'on rencontre pour motiver les gens qui pour autant capables de se rassembler dans des grands événements tels que la mort de Lady Di ou encore la coupe du monde de foot.

Qu'est-ce que la communication ? la capacité d'enter en relation avec les gens, c'est une disposition de l'être qui résulte d'une décision responsable.

Cette notion apparaît dans les années 1970, mais la société précède la notion. Elle est déjà dans l'ère de l'information. Elle se doit de passer de l'information à la communication.

cheminer dans la pensée de l'autre

Les problèmes de médiation renvoient à soi-même et non aux autres. Pour que la communication ait lieu, je dois accepter de rentrer dans les schémas de l'autre. Ainsi, il faut que je m'oublie dans la relation et que je prenne en considération le sens de l'autre.

La communication permet de donner du sens à nos vies. Comme je reconnais que l'autre est, je peux dire que je suis. Par la communication, je propose à l'autre un espace de relation.

trois exemples

la popularité des grèves du train
Le gréviste est un médiateur entre le système et nous, par sa présence en tant que contrôleur il donne un sens à la sécurité, il nous invite donc à une solidarité avec lui.
le téléphone portable
11 millions de téléphones portables en France ! Cet objet est devenu outil d'intégration sociale, mais pour combien de personnes est-il réellement indispensable ?C'est désormais un signe existentiel.
notre relation avec Dieu
Dieu est le seul repère fixe que nous ayons dans notre vie même si cette relation n'est jamais acquise.


présentation de la Cave - soirées du mardi - programme


222 rue du faubourg saint-honoré paris 8ème
m° ternes / charles de gaulle-étoile / georges v