les regards des catholiques
sur la franc-maçonnerie

le 9 février 1999
avec Jérome rousse Lacordaire
dominicain et historien

 

Dans son intervention, notre invité s'est voulu très objectif et nous a porté un regard distancié, essayant de nous faire comprendre par l'histoire les enjeux de cette franc-maçonnerie si souvent obscure pour la majorité de nos concitoyens, en démystifiant la vision trop impressionnante et partielle qu'on a d'elle en général.

naissance

  • du 18ème siècle à la révolution,
  • naissance à Londres avec 4 loges qui se réunissent et forme ainsi "la grande loge de Londres".

Ils créent en 1717 la constitution d'Anderson

Les 4 loges découlent, selon une première hypothèse, de corporations de bâtisseurs, ou bien, selon une 2ème hypothèse, l'origine serai venu d'une corporation d'Ecosse.

Constitution d'Anderson

  • interdiction de parler politique
  • on parle d'hérédité
  • adoption d'une religion naturelle qui consiste à croire en un Dieu créateur.

A Londres, ces loges s'adressaient à des aristocrates éclairés, répartis selon trois grades. En Angleterre, des protestations naissent alors contre la loge à la suite de cette constitution. En revanche en France la loge est beaucoup moins radicale ; elle y a sa propre constitution. Constituée de chrétiens avant tout, les femmes y sont admises.

En 1738, le pape condamne la franc-maçonnerie. On peut avancer les raisons suivantes à cette sanction :

  • aspect moral : le "secret" des francs-maçons qui pourrait cacher les pires horreurs. Le mélange des croyance n'est pas une bonne chose : l'idée sous-jacente est " qu'ils ont qqchose à cacher ".
  • aspect juridique : société non autorisé donc interdite

Cependant cette condamnation n'aura pas beaucoup d'effet.

pendant la révolution française

Deux visions s'opposent alors fortement : les anti franc-maçons, accusant les membres des loges d'ête des suppôts de satan), et à l'opposé, les pro franc-maçons. La constitution civile du clergé ne fait que renforces ces antagonismes.

La grande idée de l'époque est que la franc maçonnerie cautionne la révolution française. Ainsi de nombreuses sociétés anti franc-maçonnerie se créent, comme à Paray-le-Monial.

au 19ème siècle

La franc maçonnerie est considérée par les catholiques comme étant hérétique et les rites qu'elle pratique sont reconnus sacrilèges.

Léon XIII écrira une déclaration sur la franc maçonnerie à cause de leur idée selon laquelle la nature humaine est autosuffisante et n'a pas besoin de surnaturel. Idée qui est de toute évidence formellement contraire à toute la doctrine chrétienne.

En 1877 le Grand Orient de France retire la nécessité de croire en Dieu. Puis Léo Taxil, grand anticlérical, annonce que les francs maçons adorent satan - mais cette annonce, motivée sans doute principalement par le goût de la provocation, n'aura pas de suite.

au 20ème siècle

La situation est nettement plus consensuelle aujourd'hui, l'indifférence et le relativisme religieux redant désuette les querelles passionnées d'autrefois. Néanmoins, sur un strict plan théologique et dogmatique, pour tous les catholiques, étant donnée la progression historique et idéologique de la franc-maçonnerie, faire partie d'une loge maçonnique peut paraître incompatible.



présentation de la Cave - soirées du mardi - programme


222 rue du faubourg saint-honoré paris 8ème
m° ternes / charles de gaulle-étoile / georges v