accueil

contemplation

action

jubilation

national
reseau
nous connaître

Histoire de jubilatio ! dans les JMJ


PLUS d'un an avant l'événement, des frères dominicains eurent le désir de s'engager pour répondre à cette invitation pressante. Engagement d'autant plus important qu'il serait unique (les JMJ ne battraient sans doute jamais plus le pavé de Paris). Désir d'autant plus fort que beaucoup avaient le même âge que les jeunes pèlerins. L'aventure Jubilatio ! était lancée...

Bientôt c'est toute la famille dominicaine et toute la famille franciscaine qui rejoignent le projet. Les moniales vient s'y adjoindre, ainsi que quelques moines. La famille du Rosaire, des membres de la famille augustine, des frères d'Ourscamp, et les amis des uns et des autres s'agrègent. Nous voici de près ou de loin plusieurs milliers à être mobilisés, pour un projet où la rencontre prime, où la tradition et la modernité sont adossées l'une à l'autre, un projet puisant son énergie à la source de l'Evangile, où éclate la joie d'être un jeune chrétien dans le monde d'aujourd'hui.

Le résultat : des cafés et des tentes surgiront en plein Paris, huit cafés, lieux d'échange et de convivialité, d'expression artistique ou technologique, autour d'un verre. Trois tentes de prière également, chacune avec son axe propre, manifestant chacune une des dimensions importantes de la tradition chrétienne (contemplation, méditation de la parole dans la prière du rosaire, intercession et réconciliation) :

  • Près du Panthéon, on dansera.
  • La Place Saint-Sulpice découvrira le multimédia, au son d'un piano balladeur.
  • Le Square Viviani offrira un voyage au Moyen Age et à ses fêtes.
  • Aux Tuileries, près du musée du Louvre, les jeunes dessineront, peindront, sculpteront et dans le même jardin, vers la place de la Concorde, ils prieront avec la Vierge Marie la joie de l'Evangile.
  • Au Trocadéro, la musique sera à l'honneur : rock sur le parvis, chant et chorales du monde entier dans les escaliers, mélodie intime du mime et de la danse, de l'écoute et de la miséricorde dans le village de la réconciliation à l'ombre des arbres du jardin.
  • Entre les tours de la Défense, au vent du parvis, contemplation, surf sur internet et spectacle vidéo sur écran géant seront voisins. Partout le même dépassements de toutes les frontières vers tous les autres et vers le Tout-Autre.

Mais ce seront aussi, une veillée pour plusieurs milliers de personnes, une création artistique originale dans le style des mystères médiévaux autour du martyre de saint Etienne, un parcours historique dans Paris, la vénération des reliques de la Croix à la sainte Chapelle, la création d'un CD-Rom, un livret pour prier le rosaire, 200 000 cartes postales personnalisées, 30 000 objets préparés par les moniales...


Retour

© jubilatio ! 1998