Jubilation De la prière à la danse : le mystère de la rencontre


ALORS que tout s'agitait dans la ville, que le Trocadéro était noir de monde, que la foule se pressait auprès des deux cafés Jubilatio à quelques centaines de mètres de nous, dans la tente de prière du village de la rencontre nous vivions un temps de paix, de liberté intérieure, de recueillement et de profondeur. Par petits groupes, individuellement, des jeunes entraient dans la tente, passaient un moment plus ou moins long, en prière, devant le Saint Sacrement. L'heure était à la contemplation du mystère caché dans l'intimité des coeurs tournés vers leur Seigneur, leur Sauveur. Témoignages oraux, témoignages écrits dans le livre d'or, prières déposées dans le vase au pied de l'autel étaient signes de la vérité d'une rencontre qui bouleverse les coeurs.

Sous des auvents, à l'entrée ou à la sortie de la tente, une halte était possible auprès d'un prêtre, d'une personne disponible pour l'écoute.  tre écouté, être entendu, rencontrer quelqu'un pour dire ce qui fait souffrir et dont on ne peut jamais parler, est une expérience qui transforme un cœur.

un rock... endiablé !En sortant du village de toile, la fête battait son plein. Avec des couleurs, des banderoles, des drapeaux, du rythme, de la musique, jeunes et moins jeunes, laïques ou religieux, JMJistes et personnes du quartier... tout le monde se mettait, à vibrer, à danser ensemble dans la joie et l'enthousiasme, dans la fraternité et l'unité. Plus d'un s'étonnait de voir religieuses et religieux danser en farandole, les robes amplifiant le mouvement. Les spectateurs étaient touchés, puis se sentant concernés, entraient dans le rhyme, dans la danse, dans la joie.

Ce moment fort, de communion dans la danse, permettait d'entrer facilement en dialogue et en échanges. Le Père Emilio, faisant le DJ, nous lançait de petites phrases dans toutes les langues : “ la danse devient prière ”..., “ la danse devient action de grâce ”..., “ la danse est l'expression du coeur ”..., “ la danse fait l'unité entre le ciel et la terre ”. Tous ensemble, nous avons connu de véritables explosions de joie, des larmes coulaient dans les yeux, des visages se transformaient. Plus de 500 personnes vibraient ensemble dans l'unité et la communion. C'était bouleversant. Pour beaucoup la fête se finissaient par un long temps devant le Saint Sacrement exposé dans la tente toute proche, situé dans l'axe de l'entrée du village de toile, et que chacun pouvait voir depuis le lieu de la fête. Une fois de plus, le mystère de la rencontre se vivait de manière intense et sous différentes formes.



Retour © Jubilatio ! 1998