accueil

contemplation

action

jubilation

national
reseau
nous connaître

Souvenirs : les JMJ 97 à Paris
  • « CHERS AMIS, bientôt nous nous retrouverons à Paris, cette ville que le monde entier connaît. Je compte sur vous pour faire découvrir aux jeunes des autres pays la richesse de votre histoire. Mais je suis sûr que vous découvrirez vous-mêmes, avec eux, ce que l'amitié et la foi peuvent seules rendre visible : la beauté de l'Evangile. »

JMJ 97

C'est ainsi que le Pape Jean-Paul II invitait, en janvier 1997, les jeunes catholiques de France au service et à l'accueil. Les Journées Mondiales de la Jeunesse offrent tous les deux ans à des centaines de milliers de jeunes de 18 à 35 ans, venus des quatre coins du monde, un temps d'espérance et d'encouragement, de questionnements et de réponses. Durant une semaine, l'Eglise Catholique s'ouvre toute grande à leurs dimensions. Pendant ces journées, chacun est invité à affermir son adhésion au Christ, à y trouver la force du témoignage dans sa vie de tous les jours, dans ses études ou son travail, dans ses difficultés et ses succès, dans ses amitiés.

Un million de jeunes à Longchamps

la veillée baptismaleAprès Buenos Aires, Saint-Jacques de Compostelle, Czestochowa, Denver et Manille, Paris a accueilli les XIIèmes Journées. D'abord reçus dans les diocèses, jeunes français et étrangers se retrouvèrent tous ensemble dans la ville lumière du 18 au 24 août 1997. Du Champ de Mars à Longchamp se succédèrent messes, temps de catéchèse, fêtes et veillée baptismale. Foule bigarrée, visages recueillis, exubérance des chants et silence profond alternaient et se faisaient écho. La célébration baptismale dans la nuit étoilée et la messe sous un soleil ardent avec un million de frères et soeurs, furent comme une apothéose de cette semaine de foi et de fêtes.

le festival de la jeunesse

Au début de la semaine, le Festival de la Jeunesse avait mobilisé toute l'Eglise de France : congrégations religieuses, mouvements de jeunes, caritatifs, sociaux, spirituels, services d'Eglise et groupes informels... sont invités à prendre place dans Paris pour recevoir les jeunes et y proposer la diversité et la richesse de l'Eglise.

Pour le CCFD et les Scouts de France, ce fut le "Village du développement" aux Tuileries, où les luttes contre la misère se mêlaient à la diversité des cultures. Les jésuites proposaient un itinéraire sur les traces de saint Ignace de Loyola ou la découverte d'une lecture savoureuse de la Bible. A la Défense, l'ACAT rappelait que la torture défigure encore notre monde et invitait à un engagement ferme contre elle. Des rencontres de prière autour des frères de Taizé, la chorale des Scouts Unitaires de France, le podium d'évangélisation du Renouveau charismatique... Comment nommer ou même laisser entrevoir les centaines d'activités proposées et leur créativité ?



Retour

© jubilatio ! 1998