accueil

contemplation

action

jubilation

national
reseau
nous connaître

Tradition et amour de l'Eglise

FRERE François ne voulait rien faire qui fut contraire au " Seigneur Pape ", et Dominique se précipita à Rome pour y faire approuver son ordre par le même. Il est un psaume qui conviendrait à merveille aux deux hommes : " Le zèle pour ta maison me dévore ". C'est au coeur, au sein de l'Eglise, avec elle et nulle part ailleurs qu'ils ont semé leur fraternité.

Les frères inscrivent leurs traces avec un solide sens de leur propre tradition. Parce qu'ils ne rêvent pas leur propre monde ils reçoivent de leurs aînés les symboles de leur fraternité : habit, liturgie propre, vie commune, étude, pauvreté... Aussi, ces jeunes religieux sur les quais de Seine n'en " faisaient pas trop ". Simplement, le journaliste qui s'étonnait de leur allure, " à l'aise dans leur bure " aussi bien que devant la caméra, faisait une découverte. La question n'était pas d'en faire trop ou pas. Mais d'habiter heureusement une tradition. Mais d'être au couvent comme à la ville. Mais de s'inscrire dans une lignée et d'en revendiquer l'héritage.



Retour

© jubilatio ! 1998