Pierre Éliane


« Le rocker, un carme et sainte Thérèse de Lisieux. »


Pierre Éliane chantait avec Charlélie Couture, un chanteur rock. Il allait de par le monde, de festivals en concerts, mais en son for intérieur, il ressent un manque qu'il ne peut combler. À travers les notes musicales de son chant, il cherche Dieu. Mais où ?

Fort de riches rencontres avec un frère dominicain, il quitte sa guitare à 33 ans en enfile l'habit du frère carme. Puis, c'est le coup de foudre avec Sainte Thérèse de Lisieux : "J'aimais l'audace, la radicalité, l'extrémisme de Thérèse." Le fond a dépassé la forme, un peu "has been". Dans son couvent, il apprend le silence, l'écoute de Dieu dans l'oraison, et il dévore les poèmes de Thérèse.

Et si on les chantait ? Pierre reprend sa guitare et Thérèse s'habille de rock-blues et de folk-rock : un Docteur de l'Église sur une musique anglo-saxonne et méditerranéenne.

Depuis, il a enchaîné trois disques "THÉRÈSE SONGS", des concerts en France... mais il est désormais habité par Dieu et les paroles de Sainte Thérèse...

Le frère Pierre Éliane chantera les poèmes de Sainte Thérèse le mercredi 20 août, de 21h00 à 22h30, dans l'église Sainte-Rosalie, Boulevard Blanqui, 75013 Paris (près du Couvent dominicain de Saint-Jacques).

Métro : ligne 6, station "Corvisart"
Bus : ligne 21, arrêt "Glacière-Blanqui"

Il participe également à la veillée spirituelle le jeudi 21 août, au Parc André Citroën. Détails dans nos prochains bulletins. À bientôt !

Bertrand Lebouché, o.p.


Mise à jour : 25 juillet 1997.