[JMJ 97 - Le Cyberjournal]

Accueil du pape Jean-Paul II au champs de Mars


Pour ce 2ème rendez-vous au Champ de Mars et pour cette première rencontre avec le Saint Père au cours de ces J.M.J, venez nous rejoindre pour cette manifestation de la jeunesse universelle.


A nouveau, voici rassemblés les jeunes du monde au pied de la tour Eiffel pour manifester, proclamer, célébrer leur joie d'être ensemble, témoin de la fraternité, témoin quand Dieu, le monde n'a plus de barrières, tous unis pour une même espérance, un même combat, celui de l'amour.
Dans l'attente de Jean-Paul II, guide et chef de l'Eglise universelle, les jeunes jouent, chantent en toutes les langues, dans tous les styles, du jeu scénique au choeur, des tam tam aux chants orientaux, du jazz rock au chants classiques, des danses aux prières, aux textes et poèmes... tout est réunis pour que chacun dans sa culture et dans sa sensibilité, puissent crier au monde ici présent l'espérance et la vie.
Si les J.M.J est un rassemblement à l'initiative du pape, chef de l'Eglise catholique, il est aussi un rassemblement de tout ceux qui ont foi en un Dieu unique, la présence de nos frères musulmans et juifs en témoigne, de tout ceux qui ont foi en Jésus Christ fils de Dieu, nos frères orthodoxes nous le rappelaient par leur présence.

Des vagues humaines, des drapeaux en tout sens, des mains levés, une clameur qui s'élève de la foule... Le pape s'annonce, le pape approche, le pape est là, les tourbillons et clameurs successifs qui proviennent de la foule deviennent de véritable indicateur pour suivre sa progression à travers le champs de Mars.
Sur ce podium couleur "terre du monde", entre le Christ, les bras levés vers le ciel et Marie présentant son fils au monde, Jean -Paul AI apparaît, il se dirige d'abord vers ses frères en Dieu: L'imam, le grand rabbin, des popes, pasteurs, il se tourne ensuite vers quelques jeunes représentants de ceux qui seront baptisés au cours de la veillée samedi soir à Longchamps, puis il se tourne enfin vers ses frères en sacerdoce, les cardinaux venus du monde entier. Enfin il se tourne vers cette foule qui n'attend que lui : la jeunesse du monde !
Après quelques interventions de jeunes exprimant leur gratitude et leur reconnaissance envers celui qui les rassemble, le pape s'adresse aux jeunes en une 10aine de langues de façon personnalisée pour chacun.
Aux jeunes francophones : "Vous êtes l'espérance du monde, vous qui aspirez à une vie plus belle, fondée sur les valeurs morales et spirituelles qui rendent libres et qui dirigent nos pas vers l'éternité (;;;) vous reconnaissez le Christ qui nous unit dans un joyeux échange et dans une forte solidarité et vous marchez ensemble vers le bonheur qu'il nous offre "
Aux jeunes hispanophones : " Ouvrez vos coeurs au Christ et partagez avec les autres jeunes du monde le trésor de votre foi et les meilleures valeurs de votre culture"
A ses jeunes compatriotes polonais : " Je prierai Dieu pour que avec la puissance de l'Esprit, il ravive en vous le désir de rencontrer le Christ..."
Aux jeunes arabes " Le Christ vous appelle à sa suite pour trouver le bonheur et pour construire avec vos frères une société de justice et de paix"
Aux jeunes chinois : " Que la prière de tous vous donne la force d'être disciples du Christ et artisans de paix"

Le moment de l'appel des pays présents est arrivé. Sur un fond de musique comme venant du fond des âges et des mondes, en même temps que se déroule une immense bande bleue qui court et monte sur le podium, le Pape énumère les pays présents, cela semble interminable, sans fin comme une chaîne qui jamais ne peut se rompre tant les maillons qui les soudent en sont solides. Le monde est bien là dans sa quasi totalité, pays riches ou pays pauvres, pays de paix ou pays en guerre, tous viennent planter leur drapeau pour former un immense bouquet, bouquet qui trouve sa splendeur et son sens dans son unité multicolore, dans le rassemblement des nations. Plus un seul drapeau n'est visible pour lui seul mais tous sont là pour construire ce drapeau du monde uni en Dieu.
Qui d'autres que le Pape à cette force pour rassembler ainsi le monde ? Qui d'autre si ce n'est Celui au nom duquel il agit : Le Christ !
Une longue très longue ovation suit cet instant magique où toutes les nations se sont trouvées rassemblées autour du Christ.
5 jeunes enfants représentatifs des 5 continents montent vers le Saint Père pour lui présenté une colombe qu'ils lâcheront dans le ciel parisien, elle tournoie un instant puis monde tout droit dans les hauteurs élevant avec elle le symbole qu'elle représente : la Paix.
L'Evangile du lavement des pieds est proclamé (Jn 13, 1-15) par un jeune handicapé. Ce geste du lavement des pieds apparaît comme "la manifestation de l'amour parfait, le signe de reconnaissance des disciples, aimer en parole et en actes, cela consiste avant tout à aimer ses frères " Un temps de silence puis toute l'assemblée des 5000000 jeunes à la suite du pape récite le "Notre Père". Jean-Paul II conclura cette première rencontre par la bénédiction finale.
Rendez- vous est pris pour les 3 jours à venir... la rencontre avec Jean-Paul II ne fait que commencer, les jeunes en redemandent, d'ici là, espérons qu'ils suivront bien sagement les conseils avisés du pape : "Reposez-vous et dormez !"

Marie-Laure Puybareau-Manaud