[JMJ 97 - Le Cyberjournal]

Jean-Paul II au parvis des droits de l'Homme et de la Liberté


APRÈS son passage à l'Élysée et son entrevue avec Jacques Chirac, Le Pape se rend sur le parvis du Trocadéro pour se reccueillir sur la dalle plaçée en l'honneur du P.Joseph Wresinski, fondateur du mouvement ATD Quart-Monde , symbole de la lutte pour les droits de l'Homme, symbole de cette invitation des plus pauvres à nous unir pour lutter contre l'injustice.

Le pape est accueilli par une délégation de jeunes du monde, de tous milieux sociaux, représentant la jeunesse du monde qui refusent la misère, qu'ils en soient victimes ou par solidarité. Auparavant Le Pape a été accueilli par Madame Geneviève Antonioz de Gaulle, présidente d'ATD Quart-Monde, puis elle s'effaçera pour laisser la parole aux jeunes qui, par leur présence et leurs paroles sont signe d'espérance et d'amour dans un monde de souffrance et de misère, monde que ces jeunes, présents sur ce parvis, cotoient de près, monde pour lequel ils luttent avec dignité et foi. La rencontre est forte, pleine de cette puissance de l'amour, de cette puissance dont sont capable les jeunes quand ils disent non à la résignation, à la misère, à la souffrance.

Ils marcheront dans le silence, côte à côte, formant avec Jean-Paul II comme un rempart, rempart contre tous ce qui peut abimer l'Homme, rempart que vient fortifier leur foi et leur espérance. Sur la dalle du P. J. Wresinski : hommage aux victimes de la faim, de l'ignorance et de la violence, ils liront ensemble la prière du P. Joseph puis Mickaël, un jeune de la banlieue parisienne vient lui offrir de la terre "qui vient des terres de misère pour dire que nous les jeunes, nous continuerons à aller à la rencontre des plus pauvres à travers le monde."

Cette rencontre s'achève par des Alleluia qui montent de la foule tel un hymne à l'amour.

Marie-Laure Puybareau-Manaud