accueil

Contemplation
Action
Jubilation

national
reseau
nous connaître

Evangile de Luc, chapitres 3 et 4

5 février 1999

Nous retrouverons ici "l'annonce", thème récurrent dans les chapitres I et II (par l'ange Gabriel, Elisabeth, la prophétie d'Anne…), mais aussi un certain parallélisme entre les vies de Jésus et celle de Jean-Baptiste.

A la première lecture des chapitres III et IV, la liturgie nous paraît être une histoire, mais après 2 ou 3 lectures, elle apparaît très riche.

Thèmes qui vont guider
notre réflexion

  • la Trinité et le chiffre "3"
    récurrent dans l'Evangile
  • le chemin, l'Esprit Saint
    comme guide
  • le désert, les tentations
    et le diable
  • le baptême comme
    renoncement au mal,
    l'Esprit Saint reçu,
    puis les sacrements
  • les miracles et l'annonce
    de la Bonne Nouvelle

Chapitre III

1ère moitié (versets 1 à 18)

  • "la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert" (v2) : Jean-Baptiste est le dernier prophète avant l'arrivée de Jésus, mais aussi son précurseur : "…et que tous se demandaient en leur cœur, au sujet de Jean, s'il n'était pas le Christ" (v15).
  • Versets 4 à 6 : l'Esprit Saint comme guide après l'apparition du baptême : "proclamant un baptême de repentir pour la rémission des péchés"
  • "Engeance de vipères, …" : lien entre le baptême et le Péché Originel, les tentations du diable sont sous-jacentes (la vipère). De même Jean-Baptiste parle de "Produisez donc des fruits dignes du repentir" et non le fruit interdit (la pomme d'Adam et Eve).
  • Versets 10 à 14 : "Que nous faut-il donc faire ?" est répété 3 fois : souci du salut, les mêmes questions seront posées à Jésus (Jean-Baptiste bien précurseur et "il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle" le confirme), là encore le chiffre "3".

2ème moitié (versets 19 à 38)

  • Dieu prend notre condition humaine, comme tout homme il vient se faire baptiser : "Or il advint, une fois que tout le peuple eut été baptisé et au moment où Jésus, baptisé lui aussi". Dieu fait homme n'est pas encore reconnu.
  • Verset 22 : apparition de la Trinité pour la 1ère fois, par le baptême de Jésus. De plus "l'Esprit Saint descendit sur lui sous une forme corporelle" et "une voix partit du ciel" nous interrogent : toute la Trinité ne prend-elle pas une forme humaine ?
  • "Et Jésus, lors de ses débuts, avait environ trente ans…" : par le baptême de Jésus, n'est-ce pas aussi la création de l'Eglise ?
  • la Généalogie (versets 23 à 38) : contrairement à Matthieu, Luc ne s'arrête pas à Abraham, il remonte jusqu'à "fils de Dieu". De plus il part de Jésus à l'inverse de Matthieu qui part d'Abraham pour arriver à Jésus. En fait Matthieu voulait mettre en évidence la descendance direct de Jésus par rapport à Abraham et David pour sensibiliser les juifs, il ne remonte pas à Dieu pour accentuer le fait que Jésus est issu d'une descendance humaine avant tout, et juive en l'occurrence. De plus Matthieu commence au chapitre I par la généalogie de Jésus car c'est très important chez les juifs.

Chapitre IV

Versets 1 à 13

C'est le passage très connu des 3 tentations dans le désert.

  • L'Esprit Saint est un guide dans le désert : "Jésus, rempli d'Esprit Saint, revint du Jourdain et il était mené par l'Esprit à travers le désert"
  • Le Carême : sens du jeûne ? "Il ne mangea rien en ces jours-là et, quand ils furent écoulés, il eut faim."
  • "L'emmenant plus haut, le diable lui montra en un instant…" : le diable a échoué la première fois, il fait monter Jésus pour le pousser à l'orgueil, péché très "connu" de l'homme. Il va même jusqu'à le placer "sur le pinacle du temple" de Jérusalem.
  • "Ayant ainsi épuisé toute tentation, le diable s'éloigna de lui jusqu'au moment favorable." : Pourquoi parler de "moment favorable" avec Jésus fils de Dieu ? En fait, Jésus parce qu'il est homme aurait-il lui aussi ses périodes de vulnérabilité où la tentation est plus facile ?

Versets 14 à 30

  • On voit un résumé du comportement des hommes vis-à-vis de Jésus avec "Il enseignait dans leurs synagogues, glorifié par tous" (v15) qui est suivi par "Et tous lui rendaient témoignage et étaient en admiration" (v22) pour devenir quelques lignes plus loin : "Entendant cela, tous dans la synagogue furent remplis de fureur" (v28) qui résulte de "En vérité, je vous le dis, aucun prophète n'est bien reçu dans sa patrie…" (v24), autrement dit "Ma royauté n'est pas de ce monde".
  • Verset 18 : "L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a consacré par l'onction…" : l'Esprit Saint est omniprésent depuis le baptême. Ici apparaissent clairement les sacrements avec le terme "onction". Si on prend le temps de voir la définition du dictionnaire : "Onction,…- liturgie : application d'huile sainte sur une personne pour la consacrer à Dieu, lui conférer la grâce de lutter contre le mal ou contre la maladie". On reviendra là-dessus plus loin.
  • "Il m'a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue" annonce l'exorcisme et les guérisons qui vont suivre, et il annonce sa mission de porter la Bonne Nouvelle.

Versets 31 à 44

  • La guérison du démoniaque (ou exorcisme) fait écho au combat de Jésus avec les diable dans le désert, mais ici Jésus est Dieu et facile vainqueur.
  • Les premiers miracles de Jésus sont de guérir : n'est-ce pas un signe de Dieu qui nous montre qu'il peut aussi bien guérir le mal que la maladie (cf. définition de 'onction') ? On retrouve ainsi l'imposition des mains de l'onction avec "Se penchant sur elle, il menaça la fièvre, et elle la quitta" (v39) et "…et lui, imposant les mains à chacun d'eux, il les guérissait"
  • Ces guérisons nous renforcent dans l'idée que Dieu est VIE.

"Le jour venu, il sortit et se rendit dans un lieu désert." : le passage se termine par le commencement, Jésus retourne au désert pour retrouver des forces vives, guidé par l'Esprit. Ne devons-nous pas, nous aussi, prendre quelquefois un moment pour être seuls avec Dieu et face à nous-mêmes ?

Autres pistes de réflexion

  • "Aujourd'hui" est récurrent dans les chapitres III et IV, pourquoi ?
  • Pourquoi les démons disent-ils "Tu es le Fils de Dieu !" (v41)
  • La rupture entre Jean-Baptiste qui est fougeux ("Engeance de vipères"…) comme nombre de prophètes de l'Ancien Testament, et Jésus qui est douceur : le prophète Elie est tantôt l'un, tantôt l'autre
  • Interprétation de "Voix de celui qui crie dans le désert" (III-v4) ?
  • Le désert, lieu à fuir mais aussi lieu à trouver ?
  • Les 40 jours : temps de murissement.
  • Débat ouvert sur le diable : croyez-vous en lui ?

Retour © Jubilatio ! 1998